IMPACT[S]

méthode concertée d’évaluation des impacts environnementaux, sociaux et territoriaux, spécifiquement adaptée au secteur de la musique pour améliorer nos pratiques.

Le projet

Le projet IMPACT(S) se propose d’élaborer une méthode de mesure d’impacts pour le secteur de la musique. En concertation avec l’ensemble des acteur·rice·s du secteur et avec le soutien du Centre National de la Musique, IMPACT(S) se veut un projet résolument collaboratif qui s’appuiera sur une large concertation.

La méthode IMPACT(S) s’attachera à examiner

Les IMPACT(S) environnementaux
Mesure de la responsabilité environnementale, afin de réduire notre impact écologique et d’incorporer des pratiques environnementalement soutenables.

Les IMPACT(S) sociaux
Mesure de la responsabilité sociale et sociétale, pouvant concerner un enjeu social urgent, des pratiques commerciales équitables et transparentes, l’égalité des genres et la représentation des minorités.

Les IMPACT(S) territoriaux
Mesure des rapports d’une structure culturelle avec les parties prenantes d’un territoire donné, allant de la valeur économique créée et bénéficiant à la complémentarité et la plus-value de ce territoire (dynamique partenariale ou coopérative, actions locales, synergies).

Le constat

Si l’ensemble de l’écosystème musical est aujourd’hui bien conscient des enjeux environnementaux, sociaux et territoriaux et des transformations qu’ils engendrent, le changement de paradigme nécessaire dans nos pratiques reste timoré.

Pour le dire autrement, s’il existe aujourd’hui un nombre grandissant de labels et chartes, traduisant clairement une envie et une ambition communes, les effets d'entraînement au changement restent trop éparses encore à l’échelle du défi.

Les financeurs, de leur côté, commencent à mettre en place des critères d’eco-conditionnalité des financements. Et du côté législatif, la publication des données d’impact sera bientôt obligatoire  pour l’ensemble des produits et services.

Nous avons notamment identifié trois points de blocage

L’absence d’une grille d’analyse d’impacts commune à tout le secteur (opérateurs comme subventionneurs), prenant en compte la spécificité de nos métiers et faisant consensus

Le manque d’outils permettant, à un coût accessible et sans être trop chronophage, d’évaluer, de comparer et de certifier nos pratiques,

L’absence d’outils de communication (labels ou indicateurs dédiés) bien identifiés du grand public. 

Le secteur musical ne peut rester attentiste et doit être contributeur et acteur de sa transition.

Nos objectifs

Établir un état des lieux des démarches d’évaluation existantes pour le secteur musical à l’échelle régionale et nationale. Nous ne voulons pas réinventer la roue !

Etablir des critères d’évaluation au plus proche du terrain

Faciliter un espace national de concertation entre acteur·rice·s de la musique pour échanger sur les différentes démarches mises en place à différentes échelles.

Choisir les critères d’évaluation de nos pratiques qui font le plus sens au regard de nos différents métiers et définir leurs pondérations pour établir une méthode de calcul d’impacts la plus juste possible pour le plus grand nombre d’acteur·rice·s.

Identifier les points de blocage, de confrontations ou d’injonctions contradictoires pouvant apparaître

Notre méthodologie

La méthode d’évaluation est élaborée collectivement et de manière concertée pour permettre aux acteur·rice·s du secteur de la musique en France de se réunir dans leurs diversités pour tendre vers un même but.

La méthode s’appuiera donc en premier lieu sur une concertation des acteur·rice·s et sur un dialogue constant avec celles et ceux-ci afin de s’assurer de l’acceptabilité des critères d’évaluation et de la justice de leur pondération.

La co-construction de la méthode se réfèrera également aux outils existants ou en cours d’élaboration ainsi qu’aux démarches de concertation passées ou en cours sur les différents territoires, et ce afin d’identifier les manques en termes d’indicateurs, de référentiels et de bases de données.

Elle s’appuiera enfin sur la littérature existante et l’élaboration de la méthode se fera de concert avec des chercheur·se·s et expert·e·s des questions de RSE/RSO, de décarbonation et de développement durable.

Notre méthode, en open source, sera mise à disposition des acteur·rice·s afin que tout un chacun puisse s’en saisir.

Nos livrables

  • Les comptes-rendus des différents temps de concertation.

  • Une méthodologie de calcul d’impacts dont chaque entrées et pondérations aura fait l’objet de débats collectifs et d’un consensus entre acteur·rice·s.

  • Une méthode de calcul qui se présente sous la forme d’un questionnaire en ligne, d’un tableau de bord d’indicateurs

  • Une explication claire et accessible de cette méthodologie.

  • Une étude de faisabilité pour automatiser le calcul d’impacts et l’intégrer à différents outils de gestion.

Qui sommes-nous ?

BMA (Blockchain My Art) est une association, immatriculée en France depuis juillet 2019 et qui a bénéficié du soutien du programme Europe Créative jusqu’en juin 2021. Dans le cadre de cette subvention, l’association a mené une recherche sur l’apport de nouvelles pratiques (de transparence notamment) et de nouvelles technologies (de blockchain notamment) dans le secteur culturel. Sur la base de ces recherches, plusieurs outils technologiques (prototypes) ont déjà été créés.

Aujourd’hui la partie opérationnelle a été déléguée à une autre structure (Fairly) et BMA se concentre sur de la R&D en lançant le projet IMPACT(S).

Nos partenaires

Impact(s) est une initiative partenariale qui vise à rassembler le maximum d’acteur·rice·s autour de la table (syndicats, réseaux, collectifs, festivals, salles, institutions publiques, prestataires de services,etc …).

Les partenaires financiers

Les partenaires techniques

Agenda

Découvrez ici notre actualité. Où et quand nous rencontrer etc..

Calendrier

Prochaines concertations

Contact

Une question ? N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire.

Gwendolenn Sharp

Chargée de concertation

Envoyez-nous un message

Merci !
Votre message a bien été envoyé.
Oups ! Quelque chose s’est mal passé lors de l’envois du formulaire de contact.